Comment fonctionne la lumière ultraviolette (UV) ?

La lumière UV s’utilise fréquemment comme bactéricide et pour décomposer et photo-oxyder les contaminants organiques d’espèces polarisées ou ionisées destinés à être éliminés par échange d’ions. 

De la photo-oxydation des contaminants organiques par UV à l’efficacité de cette technologie contre les bactéries

Les lampes UV utilisées dans les systèmes de purification de l’eau de laboratoire sont des lampes à mercure à basse pression, à l’origine d’un rayonnement d’une longueur d’onde de 254 nm. Cette longueur d’onde agit le plus efficacement sur les bactéries, dans la mesure où elle endommage l’ADN et l’ARN polymérases à petites doses, empêchant leur réplication.
 
Les rayonnements à longueurs d’onde plus courtes (185 nm) sont les plus efficaces pour l’oxydation des composés organiques, dans la mesure où ils séparent les grosses molécules organiques en composants ionisés plus petits. Ces composants peuvent alors être éliminés par passage en aval sur un lit de résine échangeuse d’ions de grande pureté.

Avantages et limites 

Avantages:

  • Oxydation des composés organiques (185nm et 254nm) pour atteindre des niveaux TOC <5 ppb
  • Traitement bactéricide efficace

Limites :

  • La photo-oxydation des composés organiques est une étape de polissage ; elle ne réduit que très peu les niveaux TOC
  • Aucun effet sur les ions, particules ou colloïdes
  • Le CO2 libéré par la photo-oxydation produit du H2CO3 (H+, HCO3-)  réduit la resistance de l’eau

Quel produit répondrait à vos impératifs ?

Notre sélecteur de produits vous aidera à trouver le produit adapté à vos besoins